< RETOUR LISTE DES VINS

Domaine de la Bégude

VIN Rouge 2014

Rouge - 2014
Domaine de la Begude
2014
90% mourvèdre
10% grenache
Prix : 25,00 €
Partagez :

FICHE TECHNIQUE

Vendanges

Culture: Biologique sans engrais chimiques ni pesticides certifiée par Ecocert.
Rendement: 20 hectolitres/hectare
Vendange: Manuelle en petites caisses, tri sur cep et à l'arrivée au chai, entièrement éraflée.

Vinification

Double tri, éraflage total, pressurage des baies et macération longue avec pigeages manuels quotidiens pour une extraction phénolique optimale.
Fermentation alcoolique 8-12j et malo lactique effectuée durant élevage sous bois.

Elevage

18 mois en fût chêne (demi-muid 600l)

Dégustation

Oeil: Robe rubis soutenue
Nez: De fruits rouges, bouquet flatteur,aromatique et frais.
Bouche: Structurée, ronde et gourmande
Boisé intégré, vin aux tannins bien fondus
Trame acide élégante qui donne une jolie fraîcheur. Bel équilibre fruit/alcool. Finale longue sur les épices et délicatement poivrée.
Garde: 15 ans et +
Ouvrir 4-6 heures avant, passage en carafe recommandé.
TO de service: 18°

Accords gastronomiques
Viandes grillées (agneau) ou en sauce
(daube de sanglier et civet de la Bégude). Plats
méditerranéens épicés, et à base de truffes.

LE DOMAINE
  • Domaine de la Begude
  • Guillaume Tari
  • route des Garrigues
    RD 2
    83330 Le Camp du Castellet
  • Au pied de la Sainte Baume (1150 mètres d’altitude), dominant la baie de la Ciotat, entre la Pointe Grenier et le Bec de l’Aigle, le très vaste domaine forestier de la Bégude abrite un vignoble ancien et réputé, mais aussi le témoignage de l’histoire des hommes.

    Situé sur l’aboutissement le plus élevé du chemin de Toulon à Marseille, les chais de vieillissement sont en fait l’ancienne chapelle mérovingienne du VIIeme siècle de la seigneurie de Cosnil, village aujourd’hui disparu mais mentionné dès l'an 966 sur le cartulaire de Saint Victor.

    Du vin, de l’huile d’olive produits au domaine dès 1543-1545 il n’est pas fait mention. Seul le témoignage, récemment mis à Jour, de cuves de vinification du XIVeme nous inclinerai sans doute à penser que le vin y était déjà « bon », puisque les habitants qui le consommaient massacrèrent plus de Turcs qu’il n’était d’usage, au point d’en émouvoir la justice d’alors…il faut dire que le lieu était une destination très prisée pour les pèlerins pendant le moyen âge. On venait y vénérer des reliques de Saint Antoine de Padoue expédiées par le cardinal Guy de Monfort de Rome en remerciement des soins prodigués par les habitants de «Cosnil» et de Cuges, alors qu’il gisait malade au relais de la Bégude. Depuis et jusqu’au 18eme siècle, Notre Dame de la Miséricorde vit plus de pèlerins et d’amateurs de vin que de Turcs.

    A la fin du 18eme siècle la famille BENET, propriétaire des chantiers navals de La CIOTAT, dispose de moyens financier suffisant pour développer le vignoble, l’oliveraie et la cave de vinification. Au début du 2OemesiècIe, le domaine est repris par la famille Racine qui maintient une très solide réputation au vin de La Bégude.

    Guillaume et Louis Tari, dernière génération d’une tradition vinicole familiale, (Château GISCOURS à MARGAUX) à la recherche d’un terroir à la personnalité affirmée, découvrent La Bégude. Ils s’attachent alors à rendre au vignoble et à l’oliveraie leur taille d’antan, par la remise en culture systématique des terrasses (les plus élevées de l’appellation Bandol) sur lesquelles la nature avait repris ses droits. Parallèlement, les programmes de restauration des bâtiments millénaires et la construction du chai de vinification sont en cours de réalisation. Cette renaissance ne se conçoit pas sans une valorisation du potentiel cynégétique et sylvicole de ce domaine de 500 hectares, réserve de faune sauvage et d’essences aromatiques de la flore méditerranéenne.

    Avec les salles voûtées de l’ancienne chapelle et les fours du 12emeet 16eme siècle, les bâtiments actuels gardent précieusement le témoignage du passé. Mais le domaine de LA BEGUDE est resté vivant de nos Jours. Dans cet esprit, les deux frères Tari, s’attachent dans le respect des traditions, à créer pour les temps modernes, un vin apte à exprimer par le vieillissement toute les caractéristiques du grand terroir de Bandol.
LES AUTRES VINS DU DOMAINE